La forêt de papiers d’Emmanuelle Moureaux

Posted on mai 23, 2016

FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest

Emmanuelle Moureaux est une designer française, installée au japon depuis 1996 elle y a fondé son cabinet d’architecte «  emmanuelle moureaux architecture + design » en 2003. Inspirée par l’ambiance colorée et animée de la ville, elle a développé un concept nommé shikiri qui signifie « diviser l’espace avec les couleurs ».  Ses projets utilisent en effet la couleur comme un acteur à part entière dans la lecture de l’espace et l’harmonie des plans.

9_emmanuelle_moureaux_bunshi 8_emmanuelle_moureaux_bunshi 3_emmanuelle_moureaux_bunshi 6_emmanuelle_moureaux_bunshji 7_emmanuelle_moureaux_bunshi 2_emmanuelle_moureaux_bunshi 6_emmanuelle_moureaux_bunshi 1_emmanuelle_moureaux_bunshi 4_emmanuelle_moureaux_bunshi 5_emmanuelle_moureaux_bunshi

Photographies de Daisuke Shima (Nacasa & Partners)

Lorsque la designer française Emmanuelle Moureaux est arrivée pour la première fois à Tokyo, elle s’est retrouvée hypnotisée et fascinée par la multitude de couleurs dans la rue venant des enseignes, des vitrines et des bâtiments. Le tout formait comme un espace complexe en plusieurs dimensions. L’artiste s’est servie de cette inspiration afin de réaliser son dernier projet Bunshi, signifiant « ramification ». 20 000 morceaux de papier ont été nécessaire pour réaliser cette forêt suspendue dans plus de 100 nuances colorées, qu’elle décrit comme un environnement grand, complexe, chaotique mais en harmonie. D’abord présentée à Paris en janvier, son installation est maintenant exposée à Tokyo, à l’espace SPIRAL à l’occasion de la Wood Furniture Japan Award 2016 .

Site + Vidéo

FacebookTwitterGoogle+LinkedInPinterest